Combat de Sains-Richaumont 

L'historique du 29 août au 5 septembre 14

 

Le 29 août 1914, un retour offensif de la V° armée a pour but de retarder la poussée de ]'ennemi. Le 41eme combat autour de Sains-Richaumont.Les forces allemandes sont contenues, puis refoulées jusqu'à l'Oise. Dans cette affaire, le 3eme bataillon surtout subit des pertes sensibles; s'y distinguent : les capitaines Fiemeyer et Montin, les lieutenants Hupel et Semon, le sous-lieutenant Ropert, le sergent-major Monnereau.Le 30 août, la retraite générale est ordonnée; le 3eme bataillon du 41eme forme l'avant-garde de la division; l'ennemi a été secoué si vivement que cette retraite s'effectue facilement sans être inquiétée.Passant par Marle, Sissonne, Corbeny, Nanteuil-la-Fosse, le passage de la Marne s'effectue à Epernay, et le régiment traverse les marais de Saint-Gond et atteint, le 5 septembre, Chichey, au sud-est de Sézanne.Cette longue retraite, que le 41eme a effectuée la rage au coeur, par ordre et non sous la pression de l'ennemi, n'a pas diminué le moral des hommes. Aussi est-ce avec enthousiasme qu'est accueilli l'ordre du G.Q.G. prescrivant de reprendre l'offensive.Le lieutenant-colonel Passaga prend le commandement de la brigade.
 
 
extrait de l'historique sommaire du 41e 
HENRI CHARLES-LAVAUZELLE